Festival l'histoire à venir

À (ré)écouter : les podcasts des rencontres de l’édition 2018 et 2019 sur le site de Radio Radio
À (re)voir : nos émissions sur la chaîne YouTube L’histoire à venir

Molière : le goût du faux ?

logo

Le vendredi 3 décembre 2021 à 16h. Durée : 1h30
Lieu : Quai des Savoirs
Avec Fabrice Chassot, Philippe Chométy, Yves Le Pestipon

Molière a combattu les impostures, dont celle de Tartuffe. Il partage la volonté classique de « recherche de la vérité ». Or, son œuvre, dès le Cocu imaginaire, montre que beaucoup d’humains ont du goût pour le faux et chérissent des mirages. Ils sont chez Molière souvent des dupes consentantes, et difficilement soignables. Tant pis. Peut-être tant mieux. Molière sait comme La Fontaine, que « l’homme est de glace aux vérités », qu’il est « de feu pour les mensonges ». Le goût humain pour le faux est un constat de moraliste. Le théâtre de Molière emploie diversement cette vérité.

Illustration : Joseph Hémard, Le Malade imaginaire, lithographie, 1928.


Texte
moliere2022.org